Forteresse brodée

Forteresse brodée

Visites

Pages

jeudi 6 avril 2017


mercredi 15 mars 2017

Nos dernières broderies...

Nous étions réunis , il y a presque deux semaines, 
je ne vous ai pas encore montré nos ouvrages: 




Du prêt à broder...


Alexandre est parti pour un beau voyage...


Marques pages de Mr Parolin,


Petit coeur "un petit fil", 


et un atelier "origami" improvisé...


Sylvie a réussi sa boîte !!!



mercredi 8 mars 2017

J'ai eu un prix....

C'est début janvier que j'ai décidé de participer au concours organisé traditionnellement lors du salon de nos amis à Pexiora... 
Le temps était limité, jusqu'au 10 février, j'ai donc choisi de broder des silhouettes de chats au point de tige!
A ma grande surprise, mon ouvrage a plu aux créateurs présents et ils m'ont attribué le deuxième prix...



mon tablier...


Essayage au club, 


exposé à Pexiora...

Et ci dessous, les autres tabliers gagnants,
prix des exposants et prix des organisateurs...






Et puis voici la réalisation de Marc, brodeur "aux fils de la Burge", qui a été semble t'il à deux doigts d'être primé... 


Je l'aime beaucoup, et vous ?



samedi 4 mars 2017

Images et poésie



La mer donne l'écume et la terre le sable;
l'or se mêle à l'argent dans les plis du flot vert.
j'entends le bruit que fait l'éther infranchissable,
bruit immense et lointain, de silence couvert.


Un enfant chante auprès de la mer qui murmure.
Rien n’est grand ni petit. Vous avez mis, mon Dieu,
sur la création et sur la créature
les mêmes astres d'or et le même ciel bleu.


Sérénité de tout! majesté!force et grâce!
la voile rentre au port et les oiseaux aux nids.
Tout va se reposer et j'entends dans l'espace
palpiter vaguement des baisers infinis.


Le vent courbe les joncs sur le rocher superbe,
et de l'enfant qui chante il emporte la voix.
O vent! que vous que vous courbez à la fois de brins d'herbe!
Et que vous emportez de chansons à la fois!


Qu'importe!ici tout berce, et rassure et caresse.
Plus d'ombre dans le coeur! plus de soucis amers!
Une ineffable paix monte et descend sans cesse
du bleu profond de l'âme au bleu profond des mers.

Victor Hugo